Nous avons testé la Duvel Barrel Aged


19 juillet 2017

 

L'un des avantages d'être à la fois un journaliste et un brasseur, quoiqu’un brasseur alternatif, c'est que lorsque je suis invité à de nouveaux événements de lancement de bière, je passe en revue la bière à partir de ces deux points de vue. La tendance est maintenant de créer des bières qui contiennent des saveurs et des expériences différentes, c'était donc avec de grandes attentes que j'ai accepté l'invitation de Duvel au lancement de leur bière bourbon bourdonnière.

Duvel fabrique une très bonne bière, une forte bière blonde belge, avec un très haut niveau de cohérence de qualité et de saveur, qui est devenu l'une des plus puissantes brasseries belges.
Pour la première fois de ma vie, j’y ai bu une Duvel à la pression et j’ai trouvé cela même meilleur qu’en bouteille. Leur responsable du contrôle de qualité, Dimitri Staelens, a expliqué que Duvel avait un brevet sur la technique du fouet pour maintenir la pression plus élevée que d'habitude. Cela empêche non seulement la bière dans votre verre d'être éventée après 10 à 15 minutes, mais elle fait également ressortir les saveurs.

 

Duvel a été fondée en 1871 et est située à Breendonk près de Malines. Il a eu des hauts et des bas au cours des années ; par exemple, ils ont distribué Tuborg dans les années 1970 pour pouvoir s’en sortir financièrement. Michel Moortgat, le PDG de Duvel et la 4ème génération de l'entreprise, a expliqué qu'avant 2007, lorsqu'ils ont lancé leur premier Tripel Hop, Duvel était une société à « produit unique ». L'innovation du Tripel Hop a été l'ajout d'un troisième houblon à la Duvel pendant la fermentation, un processus appelé fermentation à sec. Cela ajoute plus de saveurs et d'arômes à partir d’acides bêta à votre bière, qui sinon disparaissent pendant le processus d'ébullition.
Le lancement a eu lieu dans le jardin de l'ancien dépôt, à l'arrière duquel se trouve un hangar rempli de fûts de bourbons avec Four Roses ou Buffalo Trace sur eux. Chaque baril a été sélectionné individuellement dans le but de vieillir.


                                                                      
Cette nouvelle brasserie se déverse comme une bonne bière, gardant sa tête pendant un certain temps. Les arômes comprennent le toffee, le caramel et la vanille émanant des bourbons. Faites attention, vous ne sentez pas initialement l'alcool de 11,5%.
Les saveurs lors de la dégustation sont complexes, dû à la maturation des fûts de bourbon. Vous pouvez sentir que la bière a été fermentée avec savoirs avec Saaz-Saaz et Styrian Goldings, et profiter des arômes arrosés du bourbon avec une forte présence de chêne américain. Personnellement, je préfère les fûts de chêne français en ce qui concerne les bières blondes vieillissantes, mais, pour des raisons évidentes, ils ne font mûrir que des bourbons en fûts de chêne américain.
Ce n'est pas une bière que l’on ingurgite quand il fait chaud, mais une bière qui se savoure et qu’il faut presque siroter, comme du vin. Elle accompagnera à merveille des fromages à saveur forte, des viandes fumées, du gibier, et même avec des desserts aux fruits. Je peux même m’imaginer en train de le boire avec un cigare jamaïquain et fruité après un bon repas.

Seules 24 000 bouteilles ont été produites et le prix de vente est de 24,99 € et il deviendra très probablement un élément de collection, surtout si vous avez le verre de dégustation 16.5cl correspondant.
Etrangement, la bière avait un arrière-goût de houblon une heure plus tard.

newsletter

SUIVEZ TOUTES NOS SAVOUREUSES DÉCOUVERTES !

Recevez le meilleur de nos sélections, nos conseils de dégustation et nos offres exclusives.