EST-CE QUE L'IPA BELGE EST MEILLEURE?


23 février 2018

Qu’est-ce qu’une IPA ?                    

Une IPA est une bière de type ale houblonnée, généralement entre 5 et 9 % ABV et contient une amertume entre 40 IBU et 60 IBU. La première chose que vous remarquez avec une IPA est un arôme houblonné suivi d’un goût bien houblonné. Elle peut être un peu trouble ou voilée, mais certaines sont claires. Elles peuvent être ambrées ou brunes au niveau de leur couleur. Elles peuvent être fleuries, citronnées, amères…

Il n’y a pas de convention au niveau de la quantité de houblon à utiliser, cependant il y a peu de types d’IPA. Une double IPA est généralement plus haute en ABV et a été houblonnée avec beaucoup de houblons la rendant plus amère, savoureuse et aromatique.

D’où viennent les IPA ?

Aujourd’hui, une IPA (Indian Pale Ale) est une bière de type pale ale houblonnée. Comme tous les passionnés de bières les savent, une pale ale est une bière brassée avec du malt pale, et pour l’« Indian », nous savons tous où est l’Inde. L’IPA a été développé en Angleterre il y a 200 ans pour répondre à la demande de ce type de bière en Inde.

Georges Hodgson, un brasseur provenant de l’est de Londres avait une brasserie près des quais de l’« East India Company » qui contrôlait les échanges commerciaux entre les deux pays. Afin que les bières survivent au long voyage en bateau jusqu’en Inde, il a rajouté du houblon.

Il s’est également assuré que tous les résidus de sucre étaient fermentés afin que la concentration d’alcool soit un peu plus haute, mais toujours plus basse que celle de la plupart des IPA de nos jours.

Au fil du temps, de plus en plus de brasseurs anglais ont commencé à exporter un genre similaire de bière vers l’Inde.

Plusieurs brasseries du regroupement Burton perdirent leur permis d’exportation européen compte tenu des nouveaux tarifs sur la bière. C’est ainsi que des brasseries comme « Allsopp Bass » et « Charrington » ont commencé à dominer la production d’IPA. 

Vers la fin du 19e siècle, beaucoup de brasseurs ont arrêté l’IPA d’Inde et la pale ale est devenue la bière préférée au Royaume-Uni. En 1900, Les IPA étaient brassées en Amérique, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, la plupart des pays producteurs de bières ont des IPA et l’explosion de brasseries a augmenté l’offre d’IPA et la diversité de celles-ci.

Comment brasser une IPA ?

Premièrement, la bière doit être bien faite, beaucoup de houblons ne cacheront pas la qualité d’une bière inférieure.

La clé d’une IPA est le houblon. Les bières sont régulièrement brassées en ajoutant le houblon durant le processus d’ébullition qui permet aux alphas acides dans le houblon de se dissoudre dans le liquide. Ces alphas acides importent dans le liquide l’amertume et les capacités antibactériennes du houblon. Le moment choisi pour ajouter l’houblon et la période donnée au processus d’ébullition peuvent affecter l’arôme final. Vous pouvez trouver des IPA de 30, 60, 90 et même 120 minutes pour lesquelles le houblon a été graduellement ajouté durant cette période. Mais cela est similaire à la plupart des bières.

Ce qui rend une IPA différente, c’est la prédominance des acides bêta. Ceux-ci ajoutent de l’arôme et de la saveur à la bière, mais ceux-ci disparaissent s’ils sont chauffés. C’est pourquoi l’houblon doit être ajouté juste avant ou après la fin du processus d’ébullition.  Une alternative possible est le « dry hopping » qui est un processus qui consiste à ajouter le houblon plus tard, durant la période de fermentation.

Une des particularités du brassage de l’IPA est la technique d’évaluer le moment où il faut retirer les houblons. S’ils sont retirés trop tôt, L’IPA est en manque d’arôme et de saveur. S’ils sont laissés trop longtemps, la bière développe un effet très amer que certaines personnes apprécient et que certains brasseurs recherchent en travaillant dur.

Les IPA belges.

La Belgique n’avait pas de colonies en Inde donc toutes les IPA belges sont un nouveau concept. Mais alors qu’ils sont sur le marché depuis moins longtemps, qu’est-ce qui fait que leurs bières sont si bonnes ? C’est comme demander ce qui rend le chocolat belge aussi bon… Cela requiert des années d’expertise.

Quand vous buvez une Westvleteren 12, une Dupont Saison ou une Rodenbach Vintage, vous savez que vous ne serez pas déçu, que ce qui est dans votre verre est d’une superbe qualité et que peu importe la bouteille, l’effet sera toujours le même.

Si un grand brasseur belge produit une IPA, celle-ci doit être à la hauteur de sa réputation. Cependant, certaines des IPA belges sont plutôt des bières blondes que des pales ales. La différence n’est pas grande, mais elle se constate plutôt facilement.

Par exemple, Duvel produit une bière triple houblonnée chaque année avec un houblon différent. Le troisième houblon est houblonné à sec (« dry hopping »). C’est une bière forte et blonde. Elle délicieuse et houblonnée, mais ce n’est pas une IPA.

Quatre IPAs belges

Dans cet article, nous nous pencherons sur deux IPAs commerciales : la Vedett et la Leffe Cascade et sur deux microbrasseries qui produisent des IPAs : De Dochter van de Koernaar et Den Triest.

Vedett Extraordinary IPA

La première fois que j’ai goûté une Vedett, j’étais avec un de mes fils dans un café à Bruxelles. Celle-ci m’était servie au fût. C’était incroyable ! Je ne m’attendais pas du tout à une explosion de saveurs de la part d’une bière au fût dans un café. L’amertume est intégrée et des notes de citron sont présentes.

« Vedett » utilise quatre houblons américains différents. À 5,5% ABV, c’est très très agréable. J’ai trouvé que la version au fût était meilleure que celle en bouteille.

Morceau de musique classique : Une symphonie classique de Prokokiev, choisissez celle qui correspond le plus à votre humeur.

Leffe Royale Cascade IPA

La Leffe Royale est une blonde belge… une très bonne blonde. Elle possède également différentes versions avec différents houblons : « whitbread golding », « ella », « cascade IPA », « mapuche » et « mount hood ».

Alors qu’elles sont toutes à 7,5% ABV, il n’y a que la Cascade qui est considérée comme une IPA… C’est probablement parce que c’est la seule à être houblonnée à sec (« dry hopping »). Bien que la « Leffe Royale Cascade IPA » est à la frontière entre une blonde et une pale ale, elle démontre la créativité du brassage belge en poussant la blonde dans le territoire des IPA.

Morceau de musique classique : la symphonie du Nouveau Monde de Dvorak.

De Dochter van de Korenaar Extase IPA

À quelques kilomètres au nord de la frontière belge avec les Pays-Bas se trouve une série d’enclaves, de petits territoires belges qui n’appartiennent pas aux Pays-Bas pour des raisons féodales. Cela fait de la «De Dochter van de Korenaar » une brasserie belge.

C’est assurément l’une des meilleures brasseries belges. Celle-ci brasse quelques IPAs : la « Belle Fleur » qui est une blonde houblonnée très fraîche, la « Crime Passionnel » qui est plus crémeuse et épicée car elle brassée avec du blé à la place de l’orge…  Mais la meilleure IPA est l’Extase. C’est une IPA double avec un mélange de 14 houblons très intenses et différents en caractère. La douceur du sucre malte et de l’alcool complètent l’amertume de la bière. C’est une bière qui vous fera voyager pendant sa dégustation. Elle possède plusieurs facettes, mais est bien équilibrée. Une vraie œuvre d’art.

Morceau de musique classique : Les quatre saisons de Vivaldi.

Den Triest IPA

Si vous êtes en Belgique le premier dimanche du mois, alors partez à l’aventure jusqu’à « Trieststraat 24,1880 Kapelle-op-den-bos », l’adresse à la microbrasserie « Den Triest ».Marc Struyf vous y accueillera seulement une fois par mois ! Autant ne pas manquer cette date, car c’est un expert du houblon et un incroyable brasseur. Durant les mois chauds, vous pouvez vous installer dans le jardin pour apprécier quelques des meilleures bières dans le monde.Cette IPA a remporté de nombreux prix lors de festivals et de compétitions brassicoles. Cette IPA n’a pas besoin d’arômes surfaits ou de faire exploser notre palais de saveurs… elle est déjà parfaite telle quelle est.Asseyez-vous dans le jardin, buvez une IPA, savourez les paysages champêtres et souhaitez que cela dure indéfiniment. Et surtout, n’oubliez pas d’acheter quelques bouteilles avant votre départ.

Morceau de musique classique :  Une symphonie pastorale de Beethoven.

VBDCK

Suite aux projets sophistiqués de la Brasserie de la Senne et du Brussels Beer Project, un nouveau concurrent s’apprête à défier les principaux fournisseurs : il s’agit de la brasserie VBDCK. Les IPAs ou India Pale Ales concurrencent actuellement les cuvées plus traditionnelles en raison de la tendance mondiale actuelle qui incite les brasseurs à délaisser les cuvées traditionnelles et à les remplacer par des cuvées artisanales. Cette tendance est désormais présente en Belgique et les IPAs sont devenues des produits de référence pour les nouvelles brasseries artisanales qui font leur entrée sur le marché en 2019. En savoir plus sur VBDCK ou essayer leurs bières!

 

 

newsletter

SUIVEZ TOUTES NOS SAVOUREUSES DÉCOUVERTES !

Recevez le meilleur de nos sélections, nos conseils de dégustation et nos offres exclusives.