La Brasserie VBDCK et l’évolution des India Pale Ales Belges(IPA)

La Brasserie VBDCK et l’évolution des India Pale Ales Belges(IPA)

13 février 2019

La Brasserie VBDCK et l’évolution des India Pale Ales Belges(IPA)

Les IPAs Belges viennent d’arriver sur le marché. Suite aux projets sophistiqués de la Brasserie de la Senne et du Brussels Beer Project, un nouveau concurrent s’apprête à défier les principaux fournisseurs : il s’agit de la brasserie VBDCK. Les IPAs ou India Pale Ales concurrencent actuellement les cuvées plus traditionnelles en raison de la tendance mondiale actuelle qui incite les brasseurs à délaisser les cuvées traditionnelles et à les remplacer par des cuvées artisanales. Cette tendance est désormais présente en Belgique et les IPAs sont devenues des produits de référence pour les nouvelles brasseries artisanales qui font leur entrée sur le marché en 2019. Les établissements plus importants, comme la brasserie Duvel, suivent également cette tendance en incluant de nouvelles éditions (limitées) houblonnées à sec à leur gamme tous les ans.

Au début du mois de Février, l’équipe de Belgibeer s’est rendue à Temse dans les Flandres pour visiter la brasserie VBDCK qui se trouve à 30/40 minutes de voiture de Bruxelles. Temse se situe à mi-chemin entre Gent et Antwerp et la plupart des habitants de cette zone rurale travaillent dans les secteurs primaires et secondaires.

Dés leur arrivée, les visiteurs découvrent un grand bâtiment orange situé en face de la rue. Des symboles et des mots sont inscrits sur les murs, certains numéros sont même barrés pour rappeler le glorieux passé de la brasserie aux visiteurs. L’indication “Verbeeck-Back-De Cock” figure sous les numéros et ces initiales forment le nom de l’établissement : VBDCK.

Après avoir franchi les portes, nous avons garé notre véhicule dans un parking assez vaste. Un homme d’une trentaine d’années et de grande taille (Jozef De Cock)  est venu nous accueillir avant de nous conduire dans un superbe atrium. Nous y avons admiré des murs ornés de photos qui sont savamment éclairés pour valoriser les étapes les plus marquantes de l’histoire de la brasserie. L’élément central de cette pièce est une vitrine qui contient toutes les bières qui sont commercialisées par l’établissement. Le bâtiment dispose de fonctionnalités high-tech, ces dernières incluent notamment des lumières et des sons qui se déclenchent lorsque les visiteurs se déplacent dans les différentes zones de la brasserie.

 Jozef nous a conduits à l’arrière du bâtiment, dans une véranda qui surplombe des pâturages. La véranda est spacieuse et elle abrite de nombreuses tables qui sont placées à proximité des grandes fenêtres.

Après quelques minutes d’attente, Charlotte est venue nous accueillir. Elle a rénové la brasserie quelques années auparavant avec son père Philippe et son frère Josef. Nous avons attentivement écouté ses explications : “A l’ origine, nous n’avions AUCUNE expérience en tant que brasseurs, notre famille a toujours travaillé dans l’industrie de la viande” précise-t-elle. “Certaines personnes ne comprennent pas notre choix, mais il nous a semblé plus facile de recréer une entreprise de transformation et nous avons décidé de produire de la bière en 2015, quand mon père a cédé ses parts à son frère.”

Son père a occupé le poste de directeur de production pendant 37 ans et il s’occupait principalement de viandes transformées. Le frère de Charlotte s’est associé à son père et il a fini par travailler à ses côtés pendant 10 ans avant de débuter le projet de la brasserie. Charlotte a fait de même pendant cinq ans dans le domaine de la supervision des achats.

 “Nous ne savions pas comment utiliser l’argent que mon père avait obtenu suite à la vente de ses parts à mon oncle, mais comme nous vivions dans le village et que nous passions souvent devant ce bâtiment” poursuit-elle “nous avons eu un véritable coup de cœur pour cet endroit lors de notre première visite ”.

Charlotte nous a expliqué que le bâtiment de la brasserie appartenait autrefois à un vieil homme étrange, qui y vivait seul. Cet ancien propriétaire a réussi à “arrêter le temps” car il leur a permis d’admirer le bâtiment dans toute sa splendeur du 19ème siècle lorsqu’ils s’y sont installés après sa mort.

Peu de temps après son installation, la famille a découvert que le bâtiment avait déjà abrité deux brasseries et que la production de bière était toujours autorisée par la mairie de Temse conformément à d’anciens arrangements contractuels qui avaient été conclus deux siècles auparavant. Ces informations les ont incités à s’intéresser au procédé du brassage de la bière.

 “Nous avons également décidé de produire de la bière car l’association Belgian Family Brewers nous a fait une excellente impression et parce que nous pensions qu’il était important de produire plus de bières innovantes en Belgique”. 

La famille a commencé à brasser des bières Belges traditionnelles et des IPAs pour faire découvrir leurs saveurs uniques aux locaux. Leur stratégie marketing consiste principalement à délaisser le symbolisme traditionnel associé aux moines et aux abbés qui connaît actuellement un grand succès auprès des brasseurs Belges et à privilégier des modes de communication innovants pour attirer de nouveaux clients.

“Nous apprécions toujours nos bières blondes et triples, mais elles sont déjà nombreuses sur le marché et le monde n’a pas besoin de nouvelles bières Belges traditionnelles”. Le bâtiment correspond à la tendance car il dispose d’une salle de brassage Allemande moderne. “Mon frère a commencé à brasser de la bière en utilisant une petite cuve de brassage de 40 litres juste après notre installation dans la brasserie. L’aide de certaines de nos connaissances, notamment celle de Yannick de Cocquéau, nous a permis d’améliorer nos recettes”. Yannick est un brasseur professionnel qui a aidé la famille à améliorer ses créations en sélectionnant des ingrédients de qualité supérieure et en adaptant leurs quantités. Après quelques temps, les recettes basiques ont atteint un rang international.  

En Juin 2017, la famille a été ravie de commercialiser ses produits lorsque la brasserie a ouvert ses portes. “Nous avons commencé à brasser de la bière en grande quantité pour fournir les restaurants locaux et pour organiser le lancement officiel de nos produits avec la presse”.

Au départ, les ventes étaient satisfaisantes car la famille a engagé un distributeur local afin de réapprovisionner les commerçants de la région en boissons et en produits alimentaires. “ Nous étions heureux de vendre nos produits, mais après quelques temps nous nous sommes inquiétés car nous ne savions pas ou nos bières étaient expédiées, nous avons eu peur de ne plus pouvoir contrôler la situation”.

Ce problème a incité la famille à engager un vendeur, Maxime, et cette décision leur a permis d’augmenter leurs ventes de manière spectaculaire.

La Belgique constitue le marché principal de la brasserie. La famille a remarqué que les consommateurs de bière s’intéressent davantage aux cuvées plus innovantes, “mais les bières VBDCK conservent toujours leur petite touche Belge, pour satisfaire les locaux”.   

“Dans le nord de la Hollande”, poursuit Charlotte “les brasseurs proposent généralement 5 ou 6 IPAs dans leur bar, mais ce n’est pas le cas en Belgique et nous avons modifié nos recettes pour les adapter aux préférences des locaux. Les Belges commencent à apprécier les IPAs mais nous avons pris du retard dans ce domaine par rapport aux grands producteurs de bière, comme les Etats-Unis”.

Bières VBDCK

La Brasserie propose 9 bières.

VBDCK Bières
  1. Saison

La première bière blonde qui a été produite par la brasserie, plutôt sèche, 5.5% ABV.  Elle a remporté une médaille d’or lors des World beer awards de 2018. 

  1. Bière de Garde

Bière de couleur ambrée, 7% ABV. Saveur caramel-maltée, une cuvée de style ancien qui fait son retour sur le marché. Elle a également remporté une médaille d’or lors des World beer awards.

  1. Stout

Bière brune, saveur de café, 4.5% ABV. Convient aux amateurs de bière, fréquemment utilisée pour préparer des plats Thaï ou des ragouts Flamands.  

  1. Pink imperial

Imperial stout brassée avec des framboises fraîches, 8% ABV.  Saveur sucrée et aigre idéale pour terminer un repas. Elle figure parmi les trois produits les plus vendus par la brasserie.

  1. Grapefruit IPA

Couleur blonde foncée, 4.2 ABV. Saveur de pamplemousse qui ne provient pas du houblon mais plutôt des zestes de pamplemousse. Le brassage de cette bière nécessite beaucoup de temps mais le résultat en vaut la peine. Une boisson idéale pour l’été.

  1. Dark IPA

Brassée avec des malts de seigle, la première gorgée a une saveur sucrée et laisse un arrière-goût sec.  6% ABV.

  1. IPA

Une session IPA à 4.3% ABV. Couleur blonde foncée, saveur équilibrée et florale. Convient aux amateurs de bière qui souhaitent découvrir les IPAs.

  1. New England Session IPA

Couleur blonde trouble, seulement 2.5% ABV, contient de grandes quantités de houblons. Boisson idéale au déjeuner en semaine.

  1. Kaishaku

Bière blonde à 15% ABV. Brassée avec de la levure de Saké Japonais. Elle représente l’union des cultures Belge et Japonaises.    

 

SUIVEZ TOUTES NOS SAVOUREUSES DÉCOUVERTES !

Recevez le meilleur de nos sélections, nos conseils de dégustation et nos offres exclusives.